FAQ, Plasma Marin

Quid du plasma marin en injection ? Et quelle différence il y a-t-il avec l’hydrotomie percutanée ?

Plasma marin de Quinton et hydrotomie percutanée

Les injections de plasma marin isotonique sont interdites pour les praticiens, en France, depuis 1982. Les praticiens formés à ce qu’on appelle l’hydrotomie percutanée (voici le site officiel), eux, utilisent aujourd’hui des procédés allopathiques de la médecine conventionnelle, principalement pour les problèmes ostéo-articulaires. Les praticiens en hydrotomie percutanée utilisent des produits qui sont légalement injectables sur prescription médicale (des vitamines, des minéraux, du silicium organique, du sérum physiologique, un peu de xylocaïne, le tout extrêmement dilué et sans aucun danger, ni effet secondaire).

Le plasma marin isotonique de Quinton, lui, est hors système et non prescriptible, car, c’est un complément alimentaire. Le plasma marin isotonique n’est presque plus utilisé en injection. Et, si il l’est, c’est sous l’entière responsabilité du patient (certains se l’injectent eux-mêmes).

Quelle que soit la formule utilisée, la consommation de plasma marin par voie orale est, selon nous, indispensable parallèlement aux injections. L’injection aura une action ciblée, localisée (intervention symptomatique), tandis que la consommation orale aura un impact global (modification du terrain).

Pour obtenir de bons résultats concernant les soucis ostéo-articulaires, il faut aussi adapter son mode de vie parallèlement aux injections et à la consommation de plasma marin (mode de vie hygiéphile). Ce mode de vie accompagnera au mieux votre organisme dans ses processus homéostasiques (retour à l’équilibre). La modification du terrain physiologique global est indispensable afin d’obtenir des résultats significatifs et de maintenir une hydratation des tissus sur le long terme.