Plasma Marin

Le plasma marin peut-il aider en cas de discopathies ?

Plasma Marin pour les discopathies

En tant qu’hygiéniste, j’ai pour habitude de chercher et de comprendre la (ou les) cause(s) des soucis de santé. S’occuper des symptômes, comme le fait l’allopathie, c’est rater la cible. La plupart du temps la discopathie (hernie discale, etc.) est provoquée par le tassement (ou écrasement) d’un disque intervertébral, lui-même souvent provoqué par une déshydratation des tissus du disque. C’est la déshydratation qui est le plus souvent en cause (excepté les accidents, déplacements de vertèbres, etc., bien entendu). Le disque perd son élasticité et parfois le noyau se déplace (création d’une hernie).

Il faut ensuite comprendre que l’eau ne se fixe dans nos tissus organiques que grâce à des minéraux organiques (chélatés, biodisponibles, facilement assimilables par nos cellules). Or, le plasma marin possède tous les minéraux et oligoéléments biodisponibles dont l’organisme a besoin (et en plus, dans les mêmes proportions que dans notre sang). Le plasma de Quinton est donc LA solution idéale de minéralisation. En s’hydratant, vos disques intervertébraux vont se regonfler (un peu comme une éponge) et retrouver leur élasticité et leur volume. En hydratant les disques, souvent, la discopathie disparaît.

Mais attention : cela ne peux fonctionner que si vous adoptez un mode de vie alcalinisant parallèlement à la consommation de votre plasma marin. Si votre mode de vie est très acidifiant, ce qui souvent le cas (alimentation toxique inadaptée à l’espèce humaine, stress important, etc.) les résultats ne seront peut-être pas au rendez-vous. Il est important de comprendre que c’est l’alcalinisation qui va permettre l’hydratation. Le plasma marin seul ne fera pas tout le travail de régénération. Vous devez, parallèlement, adopter un mode de vie favorisant les processus homéostasiques de votre organisme (retour à l’équilibre acido-basique en particulier). La modification du terrain physiologique global (détoxination) et l’hydratation des tissus (alcalinisation) sont donc indispensables pour obtenir des résultats pérennes.

Les injections sous-cutanées (en hydrotomie percutanée) faites parallèlement à la consommation orale de plasma marin apportent une minéralisation et une régénération locale (un plus indéniable). Voici le site officiel d’hydrotomie percutanée. Les injections de plasma marin isotonique sont, normalement, interdites pour les praticiens en France depuis 1982, bien que beaucoup l’utilisent encore (discrètement). Les praticiens formés à l’hydrotomie percutanée utilisent aujourd’hui des procédés allopathiques de la médecine conventionnelle. Ils utilisent des produits qui sont légalement injectables sur prescription médicale (dont le sérum physiologique ; explication de la différence ici dans notre FAQ à la question n°14). Le plasma marin de Quinton, lui, est hors système et non prescriptible, car c’est un complément alimentaire.

Si vous en avez l’occasion, l’idéal est de faire les deux, bien entendu : boire le plasma marin en adaptant votre mode de vie, et effectuer des injections pour aider localement votre organisme.